A LIRE : le livre de Monsieur Yves GERVAISE, maire de Plouer sur Rance de 1996 à 2001

Dans son édition du 7 juin 2018, « Le Petit Bleu » publiait un article consacré à la sortie du livre de Monsieur Yves GERVAISE intitulé « RIACHO DOCE » publié aux éditions Baudelaire (livre accessible sur les plateformes internet FNAC ou AMAZON).

Dans ce livre de mémoire, M. GERVAISE évoque le mandat de maire de PLOUER sur RANCE qu’il a exercé entre 1996 et 2001. A cette époque la servitude de passage des piétons le long du littoral instituée par la loi du 31 décembre 1976, n’était pas appliquée dans cette commune et M. GERVAISE s’est donc attaché à remédier à cette situation.

Il raconte comment il s’est heurté à quelques propriétaires riverains de la Rance maritime qui refusaient farouchement de voir les promeneurs ou les randonneurs passer au bas de leurs propriétés. Il raconte comment il a du combattre une partie de son conseil municipal qui avait pris fait et cause contre lui et pour défendre les intérêts privés de quelques nantis adeptes d’une conception archaïque du droit de propriété, soutenus à l’époque par une administration encore bien frileuse sur la question.

L’affaire se poursuivit jusqu’au tribunal mais le maire qu’il était, blessé, meurtri par ce qu’il avait vécu, décidait en 2001 de jeter l’éponge et de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat, laissant le champ libre à ceux qui n’acceptaient pas que la Loi soit appliquée à PLOUER sur RANCE comme ailleurs.

Aujourd’hui la servitude de passage des piétons proche du littoral existe à PLOUER sur RANCE comme dans les autres communes du littoral d’Ille et Vilaine ou des Côtes d’Armor ; mais comme en de nombreux secteurs, certains ont réussi à imposer un tracé fort éloigné du rivage de la mer pour préserver leur tranquilité.

Les responsables des Amis des Chemins de Ronde ont eu envie de rencontrer M. GERVAISE qui dénonce publiquement aujourd’hui des comportements qui n’ont toujours pas disparu loin de là ; il suffit de regarder ce qui se passe à St BRIAC sur MER ou encore sur certaines portions du littoral de St MALO pour s’en convaincre.

M. GERVAISE nous a fort aimablement reçu et confirmé ce qu’il avait déclaré à la presse ; nous avons ressenti de la souffrance dans ses propos mais en conclusion de cet entretien, nous sommes repartis encore plus déterminés à poursuivre notre action pour la défense du sentier littoral.

Les Amis des Chemins de Ronde d’Ille et Vilaine recommandent vivement la lecture du livre de M. Yves GERVAISE.

Laisser un commentaire