NOS SORTIES 2019

 

Nos prochaines sorties :

 

• “Petites” Sorties : ouvertes à tous

Samedi 14 septembre après-midi : Le Minihic sur Rance, animé par Jean-Paul Vidal.

• “Grandes” sorties à la journée : réservées aux adhérents

Dimanche 13 octobre : Grande sortie à la journée
Paimpont – Forêt de Brocéliande.

Le programme est le suivant :

MATIN : rendez-vous à 9h30 devant l’office du tourisme de Paimpont.
 Visite guidée de l’Abbaye de Paimpont et “petite randonnée” d’environ 1 heure.
– Pique nique tiré du sac sur place (abri prévu en cas d’intempérie).
APRÈS-MIDI : départ à 14h devant l’Office de tourisme de Tréhorenteuc pour environ 3h de féerie.
– Balade guidée et contée dans “Le Val sans Retour” (4 km à pied environ), domaine de la fée Morgane.
Nous y découvrirons l’arbre d’Or, l’étang du Miroir aux Fées, le rocher des faux amants et le siège de Merlin.
La balade sera agrémentée de contes et légendes pour nous faire découvrir la magie de Brocéliande… mais on ne vous en dit pas plus…

Soyez bien chaussés : terrain en forêt escarpée.

Le nombre de place est limité !!!!

Aussi, merci de vous inscrire par retour de mail au plus tard le 23 août, votre inscription sera validée par l’envoi d’un chèque de 10 euros par personne libellé à l’ordre des ACR35, à adresser au siège de l’association.

 

.

.

oOo

 

  • Nouveau  sentier à St Briac : 11 mai 2019

     

     

 

 

 

 

 

Nous étions 63 participants, sous un soleil radieux, pour venir profiter et admirer les deux nouveaux tronçons sur Saint Briac : de la Salinette à la Petite Salinette, puis jusqu’à la plage du Perron en suivant la pointe des Essarts.
Nous avons cheminé du site départemental de la Garde Guérin jusqu’au long de ce nouveau sentier ouvert récemment.

 

 


 

 

 

 

     

 

 

  • Circuit Roz-Ven, autour de la maison de Colette :
    6 avril 2019

     

     

    Aller du côté de Roz Ven, c’est aller à la rencontre de Colette puisqu’elle y a passé de nombreux étés entre 1910 et 1924 et y a trouvé l’inspiration de nombreux textes et lettres.

    Le petit chemin qui mène à la villa nous plonge tout de suite dans les descriptions où elle excelle.
    Les impressions, les sensations ressuscitent l’atmosphère d’alors et son enthousiasme, quand elle évoque sa maison dans sa correspondance. « Leur » maison devrait-on dire, car c’est la marquise de Morny, Missy, qui la lui offre pour abriter leurs amours.
    « Je veux que vous voyiez Roz Ven, son anse de mer verte, les rochers compliqués, le petit bois, les arbres neufs et anciens, la terrasse chaude, les rosiers, ma chambre jaune, la plage où la marée apporte des trésors… » Lettres à G. Beaumont.

                            
    Mais bientôt, c’est avec Henry de Jouvenel, son nouvel époux, et d’autres amis que Colette viendra ici, profiter des plaisirs de la mer, des sentiers, de la pêche, des plaisirs de la côte. En effet, au regard de l’allure et de la réputation de Missy, la baronne du Crest lui avait refusé la vente de la maison, Colette avait alors prêté sa signature. Elle garda donc la maison, Mathilde se contentant des meubles.
    Elle s’entoure alors d’amis qui deviendront des familiers du lieu et auxquels elle écrit régulièrement pour leur dire ses bonheurs :
    « Je nage, je nage, je nage tout à fait sur le ventre, sur le dos, je me retourne dans l’eau, j’y fais la toupie, je nage cent brasses d’affilée et je m’amuse comme une folle … » Lettre à Léon Hamel.
    Mais Henry est volage, et Colette vient seule à Roz Ven, avec leur fille et ses demi-frères, Renaud et Bertrand. Celui-ci a trente ans de moins que sa belle-mère mais ne résistera pas longtemps à son charme, son intelligence et son appétit de vivre.
    Il se souvient, en 1979, dans: « un voyageur dans le siècle » :
    « C’est là que Colette m’enseigna que le pain avait du goût, les troènes du parfum, les pavots de la couleur… ».
    Pendant les années Roz Ven Colette publia « Chéri », « Claudine à l’école » et « Le blé en herbe » dont les impressions sont encore celles que l’on ressent aujourd’hui, à la fin du mois d’août, en s’attardant sur les sentiers côtiers.
    « l’odeur de l’automne, depuis quelques jours, se glissait le matin jusqu’à la mer. De l’aube où la terre échauffée, permet que le souffle frais de la mer, repousse l’arôme moins dense des sillons ouverts, du blé battu, des engrais fumants, ces matins d’août sentaient l’automne …»

     

  • Saint-Servan la Roche aux Mouettes : 16 mars 2019

Cette 1ère sortie de l’année était organisée et pilotée par Gérard PRODHOMME avec l’assistance de Jean-Paul VIDAL.
Le but de cette sortie était de découvrir le nouveau sentier de la Roche aux Mouettes à St Servan et de faire le point pour les adhérents sur l’évolution du dossier concernant la propriété de P… au bas de laquelle on ne passe toujours pas.
Nous étions une soixantaine de participants, sous un soleil qui nous a enchanté en révélant les couleurs magnifiques du paysage. Quant au vent qui soufflait fort… ce ne sont pas quelques fortes bourrasques qui arrêteraient les Amis sur les Chemins de Ronde !

.

Port Solidor à Saint Servan
Tour Solidor