Saint Briac : une belle victoire


Communiqué des Amis des Chemins de Ronde
12 octobre 2021


La Cour Administrative d’Appel de Nantes vient de rendre ses arrêts sur la servitude de passage à Saint-Briac. C’est une belle victoire pour les associations, Amis des Chemins de Ronde, Association Dinard Côte d’Émeraude Environnement, Cercle des Amis de Saint-Briac et de la Côte d’Émeraude, et pour l’État qui inlassablement ont oeuvré pour que le cheminement piétonnier se réalise.

L’État a joué son rôle
Quarante-cinq années de contentieux qui ont vu des riverains mettre en cause les lois du 31 décembre 1976 et du 3 janvier 1986, autorisant le passage piéton sur la bande de trois mètres en bord de mer. Le sentier littoral est un ouvrage public dont le tracé est établi par l’État qui ici a joué son rôle.

Un combat si long !
Entre 1976 et 2015, rien ne se passe. Après avoir constaté que le sentier semblait oublié des autorités, les ACR organisent en 2008 leur première manifestation pour obtenir la réalisation de la servitude entre la plage du Perron et la Grande Salinette. En 2015, après de nombreuses relances, est enfin publié l’arrêté préfectoral qui définit le tracé de la servitude contre lequel certains riverains font immédiatement recours. Dans les années 2017-2019, sous la houlette du président Patrice Petitjean, les Amis des Chemins de Ronde mobilisent la population et les médias pour obtenir l’ouverture du sentier et s’opposer aux nombreux recours des propriétaires. C’est la bataille du pot de terre contre le pot de fer, une association locale face à de riches propriétaires et des sommités politiques.

Un contentieux qui se termine enfin
Malgré tout, le sentier est inauguré le 28 février 2019 mais les contentieux se poursuivent. Les ACR soutiennent l’action de l’État en défense et dénoncent l’acharnement juridique de quelques-uns. Aujourd’hui, après de nombreux rebondissements, la Cour d’Appel rejette les recours des propriétaires contre l’arrêté préfectoral litigieux du 4 février 2015.

Ouvrir des chemins : une belle idée
Pour le président Patrice Bauché : « C’est une belle victoire après un combat de longue haleine. Je tiens à remercier tous ceux qui ont soutenu les actions des ACR depuis tant d’années. Je me réjouis que des promeneurs puissent enfin profiter librement d’un sentier aux paysages enchanteurs »
Pour le vice-président Gérard Prodhomme : «La victoire a été possible, malgré les moyens financiers des opposants, parce que les associations ont travaillé de concert avec l’État, Sous-Préfecture et DDTM, qui ont agi avec détermination pour que la loi s’applique mais aussi parce que la population s’est mobilisée à nos côtés et parce que les médias, que nous remercions, ont fait écho au travail quotidien des militants qui se battent pour ouvrir les chemins du bord de mer».
Pour le président : « Le combat continue. Nous espérons participer prochainement à l’inauguration du sentier malouin en bord de Rance entre Corbières et Briantais puisque la Ville de Saint-Malo et l’État semblent s’être mis d’accord pour agir. Nous portons aussi le projet d’un sentier autour de l’anse de Rothéneuf, entre Notre Dame des Flots et l’île Besnard. »

Laisser un commentaire